Micho fête ses 10 ans avec le Tdd!

Mais qui est donc ce Micho?

(Texte composé par Franck Chaumanet et André Trudel)

 

Tout le monde connait Micho, tout le monde l’appelle : Micho !

Micho, mais qui est au fait de son vrai nom?

Micho, de sa véritable identité Vinicio Ruiz Bourcier, est l’œuvre d’un père natif du Guatemala et d’une mère québécoise aux origines mohawks.

Tout le prédestinait à une vie trépidante d’aventures (et parfois dangereuse).

Vous n’avez qu’à remarquer les mutilations qu’a subies son bras gauche, altérations qu’il s’imposa lors d’une virée post-apocalyptique digne de Mad Max.  La douce peau de son membre dut subir la colère de la garnotte mathieusaintoise afin de préserver intact le reste de son corps. Du moins, pour le moment…

Ses débuts au Tdd

Dans sa jeunesse rebelle, Micho fit la connaissance d’illustres poètes révolutionnaires qui l’amenèrent à développer une pensée critique et un sens aiguisé de la justice.  Malgré ses bonnes intentions et son grand cœur, le côté obscur de la force le rattrapa au virage : un casse de bagnole qui tourna mal lui fit découvrir les revers de la justice et la perspective d’une liberté brimée.

C’est à ce moment précis que son tuteur et ami de l’époque, le non moins célébrissime maître des fourneaux du Trou du diable -et même si Micho n’a alors que 17 ans- le prit sous son aile.

Malgré tout, pas de cadeaux pour Micho!  Il débute durement à la plonge et apprivoise les effets vertueux de l’eau bouillante et des savons chimiques.

Son amour pour le travail bien fait et son ambition le mènent rapidement aux fourneaux, aux côtés du chef et de cuisiniers notoires, pour qui le souvenir de son passage persiste encore aujourd’hui.

À peu près au même moment, il rencontre une gentille ménagère dont il tombe sous le charme.  Cette fois, son grand cœur le pousse à quitter les cuisines et à rejoindre cette douce dans l’accomplissement de son labeur quotidien.

Soif d'apprendre

En dépit de son amour, Micho a soif : il s’intéresse à la brasserie qu’il fréquente régulièrement et continue de se lier d’amitié avec ses occupants.

Rapidement, Micho se distingue à ingurgiter de grandes quantités de liquide houblonné.  Avec son sens du gout affûté, et voyant tout le potentiel dans ce buveur déjà aguerri, le maître des maîtres voit poindre en lui une éventuelle relève.

Il devient dès lors le Padawan de la brasserie, cet état initiant le début de son parcours épique dans ce milieu hostile.  Son apprentissage est rapide : il touche à tout et chemine avec talent, mais non sans embûches.

«Vini» vidi vici!

Encore une fois, lors d’un brassage désormais légendaire, son cœur l’amena à tenter l’impossible. Il essaya alors de sauver le précieux liquide d’une erreur fatale qui envoyait directement l’élixir dans le drain.  Cette tentative, vouée à l’échec, infligera tout de même à son corps des blessures éternelles…

Son parcours, parsemé de succès, fait de Micho un des meilleurs éléments ayant évolué au sein de l’entreprise :  il est aujourd’hui responsable du plus grand chai de vieillissement de bières en barriques au Canada.

Propagation!

L’épopée était déjà si pourvue d’exploits qu’elle aurait pu s’arrêter là. Mais Vinicio, alias Micho, dans sa quête du savoir, tourne autour du laboratoire mais surtout de sa principale occupante, Marylou, nulle autre que la sœur cadette du maître-brasseur. Cette dernière tombe rapidement sous le charme du jeune Padawan devenu brasseur. Cette union verra non seulement naître la jeune et tout autant prometteuse Alicia, mais également pour le maître-brasseur une planche de salut.  Désormais, il pourrait dormir sur ses deux oreilles… Les secrets seraient bien gardés : ils resteraient dans la famille.

 

Voyez la bière spéciale brassée pour les 10 ans de Vinicio avec le Trou du diable: La Brett Hopsession.