13 juin 2017

Depuis quelques jours, beaucoup de bruit a été fait suite, entre autres, à une publication sur la page Facebook de la Microbrasserie Le Trou du diable, à l’effet que la SAQ avait décidé de ne pas faire le pont afin de vendre la caisse de bière collaborative regroupant 12 brasseries de chacune des provinces.

Central City avait approché Le Trou du diable de Shawinigan afin de faire une bière pour la caisse du projet Red Racer Across The Nation / À travers le Canada pour marquer l’année du 150e.  L’amitié et le respect entre chacune des brasseries participantes est le lien qui les unit. Une recette a été spécialement créée en collaboration entre les deux brasseries, et deux ambassadeurs du Tdd ont effectué le voyage jusqu’à Surrey, en Colombie-Britannique, afin de brasser Le Bouclier canadien avec leurs homologues de Central City.  Le même processus a été exécuté par la douzaine de brasseries participant au projet.

Une version shawiniganaise du Bouclier canadien a également été brassée et sortira en pompe (version non embouteillée), le jeudi 29 juin, au Broue Pub et Restaurant Le Trou du diable alors que le camion de Red Racer fera son arrivée sur l’avenue Willow à Shawinigan.  Des spectacles de ruelle, de Raphael Dénommé et le duo Bertrand – St-Louis, un BBQ, du hockey de rue et de l’animation avec la présence de représentants de la brasserie britanno-colombienne, qui auront traversé le Canada avec leur iconique camion rouge, sont prévus dans ce gros party de terrasse.

La production et la distribution de la caisse est effectuée par Central City et doit impérativement passer par la SAQ.  Une commande avait déjà été faite mais un problème semble avoir bloqué le processus et la société d’État a décidé de faire marche arrière.

Après une discussion téléphonique aujourd’hui (mardi 13 juin) avec Dustan Sept, directeur des ventes chez Central City, les négociations auraient repris avec la SAQ et une entente serait sur le point d’être conclue.  Aux dernières nouvelles, la société d’état aurait commandé 240 caisses de 12 bouteilles. Il reste à espérer qu’une bonne quantité sera acheminée à Shawinigan.

Apolitique

Le Trou du diable s’est toujours présenté sous la forme d’une organisation apolitique.  Loin des prises de position fédéraliste ou souverainiste, de gauche ou de droite, d’en haut, d’en bas, d’en avant, d’en arrière…  Il n’est pas rare de s’attabler avec des gens qui ne partagent pas la même opinion ou qui n’en ont tout simplement pas sur le sujet.  Il en va de même dans ce que nous comprenons du geste de la SAQ.   Il n’est aucunement question de récupération politique : toute tentative en ce sens prêterait des intentions à l’entreprise et à ses membres ainsi qu’à la société d’État.  En plus de participer à la caisse du Across the Nation / À travers le pays, Le Trou du diable sera encore cette année partenaire de plusieurs célébrations de la Fête nationale du Québec en Mauricie et même à Bruxelles…

«La bière n’a pas d’opinion, encore moins d’opinion politique.  Elle est un prétexte pour en parler et écouter entre ceux qui la boivent.  Elle est ouverte sur le monde, elle est un lubrifiant social et elle aide parfois à délier les langues…  Qu’elles soient de Félix Leclerc ou de Neil Young! Nous on aime célébrer l’amitié autour d’une bière, et l’amitié, ça n’a pas de frontière!» -Isaac Tremblay

 

Histoire

Ayant l’histoire à cœur dans l’image de la brasserie et dans les étiquettes qui habillent ses bières, Le Trou du diable a toujours eu un fort sentiment le mariant à la culture et à l’histoire.  «Marquer le coup, avec des amis brasseurs de chacune des provinces est un projet qui met de l’avant la bière produite a mari usque ad mare, et nous en sommes fiers d’en faire partie!» -Isaac Tremblay.

Carrefour brassicole international

Le Trou du diable est maintenant devenu un carrefour brassicole international où plusieurs brasseurs aiment y jeter l’ancre.  Au fil du temps, des amitiés se sont forgés entre ceux du Trou du diable et ceux d’un peu partout autour de la planète bière.  Étant bien reçus ailleurs, les membres du Tdd tentent d’en faire autant à Shawinigan.

Depuis quelques temps, Le Trou du diable est agent importateur pour les brasseries belges Cantillon,  De la Seine ainsi que Oxbow située dans le Maine.  Le Tdd travaille également présentement avec la brasserie italienne Del Ducato afin que les Québécois puissent s’en abreuver.  D’ailleurs, toutes ces bières suivent le processus d’importation par la SAQ.

Plusieurs activités au programme avec des brasseurs d’ailleurs.

– 21 juin : Soirée accords mets et bières avec Tim Adams de Oxbow

– 29 juin : Party de terrasse avec Red Racer / Central City

– 12 août : 8e Soirée des brasseurs sur la Promenade du St-Maurice avec 30 brasseurs québécois, Jean Van Roy de Cantillon et Tim Adams de Oxbow

 

«Nous sommes bien heureux du revirement de la situation et de la flexibilité et l’ouverture d’esprit dont la société d’état a su faire preuve.  Et c’est tout à son honneur.» – Isaac Tremblay

http://centralcitybrewing.com/celebrate-canada-150-with-the-red-racer-across-the-nation-collaboration-canada-150-mixed-pack-featuring-12-craft-breweries-from-across-the-nation/