26 août 2019

Augmentation de la capacité de production et retombées majeures en Mauricie

Grâce à un investissement majeur, la microbrasserie Le Trou du diable procédera, dès cet automne, au réaménagement de ses installations situées à Shawinigan. En plus d’y ajouter de nouvelles cuves qui lui permettront d’augmenter considérablement sa production, on y installera les équipements nécessaires à la mise en canettes de ses bières, juste à temps pour la prochaine période estivale.

De gauche à droite: Isaac Tremblay, cofondateur et chargé de projet au Tdd, Patrick D’Anjou, v-p des ventes pour Québec de Molson Coors, Sébastien Déry, brasseur en chef au Tdd, Sandra Gagnon, directrice générale du Tdd, André Trudel, cofondateur et maître-brasseur du Tdd, Luc Bellerive, cofondateur du Tdd et Franck Chaumanet, cofondateur du Tdd.

Concrètement, les travaux déployés aux différentes phases représentent un investissement total de 9 M$ injectés dans les infrastructures shawiniganaises, d’ici la fin 2022. Cette annonce survient un peu moins de deux ans après l’acquisition de l’entreprise par Six Pints, la division de bières de spécialité de Molson Coors, et permettra à terme de tripler la production de la brasserie de Shawinigan.

« De voir ainsi un rêve de jeunesse se concrétiser, c’est-à-dire de voir le fruit de ma création produite de manière aussi importante et fidèle, dans cette belle ville où j’ai grandi, c’est une réalisation incroyable pour quelqu’un qui a commencé à brasser dans son sous-sol. J’en suis fier, et je suis particulièrement heureux que notre association avec Six Pints se concrétise dans un investissement qui permettra au Trou du diable de croitre à Shawinigan », se réjouit André Trudel, cofondateur du Trou du diable et maître-brasseur.

« C’est avec fierté que Six Pints annonce cet investissement à Shawinigan. Nous avons pleine confiance dans le savoir-faire des employés du Trou du diable et nous avons toujours cru dans le potentiel du produit et de ses artisans. Par ailleurs, nous voyons la microbrasserie de Shawinigan comme l’épicentre d’un développement durable et notable dans ce fascinant monde qu’est celui de la bière de microbrasserie. Bref, nous entrevoyons l’avenir avec énormément d’enthousiasme », exprime pour sa part Sandra Gagnon, directrice générale du Trou du diable.

UN TRAVAIL COLLABORATIF

L’avènement d’un projet à grande échelle comme celui-ci demande certes quelques mois, voire années de préparation. Le Trou du diable, Pluritec, Andromédia et le service d’ingénierie de Molson Coors ont travaillé de concert avec la Ville de Shawinigan et le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques afin de mener à terme ce projet complexe.

« Le choix d’investir ici confirme que Shawinigan est un lieu stratégique de production de bières, mais également un endroit qui met en valeur le savoir-faire des employés du Trou du diable et l’expertise des fournisseurs régionaux. Je remercie toute l’équipe de Six Pints et Molson Coors, dont le support nous a été des plus précieux, d’avoir mené cet important projet à la hauteur de nos ambitions », conclut Isaac Tremblay, cofondateur et chargé de projets à la microbrasserie Le Trou du diable.

L’IMPORTANCE DES FOURNISSEURS RÉGIONAUX

La presque totalité des sommes investies dans ce projet servira à travailler avec l’expertise des fournisseurs régionaux. Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec des ingénieurs, des électriciens, des frigoristes, des plombiers, des entreprises de la construction et des hautes technologies numériques provenant de notre coin de pays.

D’ailleurs, après un processus de soumission extrêmement rigoureux, l’équipe du Trou du diable est enchantée d’annoncer qu’une jeune branche d’une entreprise familiale située de l’autre côté du fleuve, à Bécancour, HM Brewing Systems, produira les cuves essentielles au fonctionnement des opérations de la microbrasserie.
« Je suis très fier que notre entreprise se soit démarquée dans le cadre d’un processus d’appel d’offre rigoureux et ait été choisie par l’équipe du Trou du diable. Notre expertise est donc reconnue et nous leur en sommes très reconnaissants, tout comme plusieurs fournisseurs de la région qui seront privilégiés dans ce projet », mentionne Gabriel Neault, propriétaire de HM Brewing Systems.

DES CANETTES PRODUITES À SHAWINIGAN EN 2020

Après une collaboration en canette avec Voss Bryggeri (Norvège), et plus récemment avec le Broadway Microbrasserie pour le Tribal Fest, Le Trou du diable offrira pour la première fois une sélection de ses produits phares dans le populaire contenant d’aluminium. Une canetteuse sera ajoutée aux équipements shawiniganais en 2020 et cette production devrait débuter en juin prochain, juste à temps pour la saison chaude.

D’ici là, dès la semaine prochaine, le consommateur retrouvera sur le marché : MacTavish In Memoriam, SuperPils, Les 4 Surfeurs de L’Apocalypso et Shawi Beach en canette de 473 ml, fruit d’un effort commun chez l’une de ses brasseries soeurs.

En effet, à l’instar de plusieurs entreprises brassicoles dans l’attente de leur équipement, Le Trou du diable a pu prendre les devants et expérimenter l’équipement déjà en place chez Creemore Springs, en Ontario. Cette opération a nécessité plusieurs déplacements afin d’adapter les recettes et les procédés à ses délicieux nectars, une expérience enrichissante promulguant autant le partage du plaisir que de la connaissance.

À PROPOS DU TROU DU DIABLE

Créé en 2005, sur la rue Willow à Shawinigan, Le Trou du diable – Broue Pub et Restaurant promeut les plaisirs de la table et de la bière. En 2013, s’ajoute Le Trou du diable – Microbrasserie, Boutique et Salon, qui embouteille à grande échelle, propose ses produits et ceux d’artisans locaux en boutique et propulse une offre culturelle renouvelée et innovante. L’usine de production joint ensuite Six Pints, de la grande famille Molson Coors, en 2017. Le Trou du diable compte sur plus d’une centaine d’employés à Shawinigan ainsi que l’un des plus grands chai de barriques de chêne pour le vieillissement de la bière au Canada. Les bières, qui ont remporté plus de 150 distinctions, sont distribuées dans plus de 1500 points de vente au Québec et se sont retrouvées sur les tables d’amateurs de toutes les provinces, de la France, de la Norvège, de l’Italie, des États-Unis, du Brésil, de la Chine, de l’Allemagne et de l’Australie.

À PROPOS DE SIX PINTS

Six Pints est une division de Molson Coors Canada. Fondée en 2011, elle a été créée pour améliorer et augmenter le potentiel de croissance de ses brasseries artisanales et pour mieux supporter l’intégration de nouvelles marques spécialisées partout au Canada.